2003 : Le festival jette un coup d'œil sur le Japon.

Au fond des yeux du cinéma japonais, il y a surtout le studio Ghibli, Miyazaki, Takahata et consorts, le festival 2003 met le Japon sur grand écran quand celui de la télévision a eu la fâcheuse tendance à ne diffuser que des séries bas de gamme qui ont donné une image très réductrice de la production. Le festival remplit ici totalement son rôle en proposant au jeune public une ouverture culturelle à travers une vingtaine de films (dont une avant première) et la projection exceptionnelle non-stop (14h-20h) des épisodes de "Conan, le fils du futur", première grande réalisation de Hayao Miyazaki. Ouverture aussi sur l'univers Manga ,pour les ados,  par une exposition, un stage de réalisation d'un dessin animé et une rencontre avec Olivier FALLAIX  du magazine Animeland.

Pour les plus jeunes, le désormais incontournable goûter du festival fait place au cirque avec des films sur le thème et une animation par l'école du cirque de Bourg. Ce sont les premiers pas d'une réflexion qui tend à penser que le cinéma d'animation s'accorde à  d'autres modes d'expression artistique et les complète.

 

2003.jpg

Une attention accrue pour les jeunes réalisateurs.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir .