2020 : Un festival pour respirer

Tout le monde connait les problèmes sanitaires survenus en 2020. Lorsque octobre arrive, le monde de la culture a beaucoup souffert de restrictions et de fermetures. Les incertitudes demeurent mais nous décidons malgré tout de maintenir la manifestation avec des jauges réduites de moitié, un recensement systématique de tous les spectateurs et toutes autres précautions nécessaires en ces temps où il ne fait pas bon être positif.

Positifs, nous allons le rester tout de même car le festival a pu se dérouler entre deux confinements. Nous avions prévu une baisse considérable de la fréquentation mais, au final, nous avons accueilli un peu plus de 50% du public habituel, ce qui est une baisse relative compte-tenu de la situation sanitaire.

Positifs, nous l'avons été surtout grâce à tous les messages reçus de la part de nos spectateurs. Nombreux furent ceux qui tinrent à nous remercier d'avoir maintenu le festival. Chacun ressentait ce moment de culture comme une pause salutaire, une respiration bien venue qui rappelait "la vie d'avant".

bourg.jpg

PALMARÈS

Jury officiel "jeunes"

 

5 jeunes de 13 à 16 ans choisis parmi les volontaires ayant posé candidature.

 

Parrain du Jury jeunes : Fabrice LUANG-VIJA (réalisateur)

Grand prix du festival :

AU PAYS DE L’AURORE BORÉALE
de Caroline ATTIA (France, Suisse)

Mention spéciale du Jury jeunes :

ACROSS THE FEAR

de Juan TING JIAN  (Taïwan)

Prix du public

BLACK AND WHITE
de Jesus PEREZ, Gerd GOCKELL  (Suisse)

Des dispositions particulières.

Des actions malgré tout.